Alceis, le Blog

L'expatrié doit-il être un Superhéros ?

Version imprimableEnvoyer à un amiversion PDF
Super expatrié

Les jeunes diplômés aiment l’expatriation car elle leur permet d’exercer rapidement un poste comportant des responsabilités supérieures à ce qu’elles seraient dans leur pays, les seniors parce qu’il est plus facile d’y trouver un job sans considération de l’âge, et entre les deux l’expatriation constitue une étape souvent indispensable dans une carrière. Pour autant, la plupart reviennent un jour dans leur pays d’origine. Il faut donc avoir l’envie, la volonté de partir, et les qualités pour réussir, mais savoir également conserver des liens avec le pays d’origine pour préparer un retour dans de bonnes conditions.  Un paradoxe apparent.

Partir demande d’abord de se mettre sur le sentier de la guerre : en se montrant comme « exportable », c’est-à-dire d’abord, tout simplement, en manifestant l’intention de s’expatrier. Il ne suffit pas de souhaiter : l’entreprise n’est pas une agence de voyages. Avoir fait des stages ou avoir effectué un semestre d’études à l’étranger est un bon témoignage de qualités à l’exportation. L’intention doit être exprimée clairement à la hiérarchie et à la DRH. Il faut montrer son appétence au risque : il ne s’agit pas d’un voyage d’agrément, mais d’une activité qui demandera adaptabilité, résistance au stress, capacité d’initiative dans des pays où la hiérarchie peut être plus légère. Les cadres plus expérimentés peuvent également mettre en avant leur expérience professionnelle et montrer que celle-ci est transposable dans un autre pays avec un profit pour l’entreprise.

Une fois sur place, il faut à la fois s’intégrer et réussir, mais en même temps maintenir les relations avec le pays d’origine en vue d’un retour à plus ou moins long terme : contacts avec le siège, avec la DRH, avec les collègues d’une part ;  développement de projets transverses pour conserver des liens opérationnels ensuite ; maintien et développement des réseaux pour ne pas se faire oublier.

L’attitude pourrait être celle d’un conducteur automobile : regarder devant soi pour aller en avant, mais garder un œil sur le rétroviseur par mesure de sécurité.

Il est donc nécessaire de développer une véritable stratégie en toute lucidité… et de la mettre en œuvre !

label magellan coaching 2015
 
relocation Paris

Super service, super support, Nathalie est un atout important pour votre équipe.

expatriation

Tout d'abord je tiens à vous remercier pour votre aide très précieuse et votre efficacité dans ce

relocation Paris

Marielle was very helpful and patient and I do not think I could have got anywhere to whe

expatriation Etats-Unis; relocation

Un petit mail pour vous donner de nos nouvelles. L’installation personnelle s’est bien passée.