Europe on the Move: attirer les talents internationaux

Selon une étude, la France est la deuxième destination préférée derrière l'Angleterre pour les candidats à l'expatriation en Europe.

Les résultats de l'étude "Europe on the move" publiée mi-avril par Indeed Hiring Lab démontrent que les candidats à l'expatriation en Europe se tournent majoritairement vers l'Angleterre et la France.

Les raisons qui poussent un salarié à partir travailler à l'étranger sont extrêmement variées, et pas forcément liées à des perspectives économiques ou professionnelles. La première raison avancée par les candidats à l'expatriation est ainsi la volonté "d'acquérir une expérience personnelle" (65% des sondés), à égalité avec l'expérience professionnelle. Vient ensuite la volonté de "saisir de meilleures opportunités de carrière" (59%), suivie de la volonté d'obtenir "une meilleure qualité de vie" (55%) et le désir de "découvrir une nouvelle culture" (54%). Sur les dix raisons les plus évoquées par les candidats à l'expatriation, six renvoient à la volonté d'acquérir de l'expérience et de se développer personnellement.


Selon la conclusion de cette étude, « bien qu’actuellement le comportement de recherche d’emploi soit de façon croissante globale, dans la plupart des pays les politiques d’immigration limitent encore la possibilité pour les chercheurs d’emploi de passer les frontières. A l’intérieur de l’UE, cependant, les candidats ne trouvent virtuellement pas de barrières légales à l’immigration. Ceci rend les tendances de la recherche d’emploi européenne révélatrices pour ceux qui sont intéressés à comprendre comment la recherche d’emploi se traduit en mouvements effectifs. Pour les employeurs en particulier, une compréhension plus profonde des schémas de recherche peut fournir d’utiles informations pour relever les challenges auxquels ils font face pour trouver les talents dont ils ont besoin. Dans certains pays, l’intérêt international est élevé, et les entreprises européennes peuvent influencer leur localisation pour puiser dans le vivier de talents européens. La connaissance des variations géographiques dans l’intérêt des talents à la recherche d’un emploi peut aussi aider les employeurs à prendre des décisions pour localiser leurs filiales (…). Les employeurs localisés dans des pays qui se battent pour attirer les talents européens peuvent être conduits à imaginer d’autres éléments de stimulation pour trouver des candidats internationaux. Par exemple, les bonus de relocation et les packages compétitifs peuvent aider à réduire les risques impliqué par un mouvement international. Il ne fait aucun doute que l’Europe est un continent qui bouge, et c’est un fait que ses citoyens le tiennent pour acquis. Malgré la crise actuelle, il semble improbable que cela change ».

Retour