StartUp + Coaching = la voie de la réussite!

Qui sont-ils ?

Le 27 Juin dernier avait lieu à Paris les portes ouvertes de la Station F. Créée en Juin 2017 à l’initiative de Xavier Niel, elle est avec ses 34 000 mètres carrés et plus de 3 000 stations de travail, le plus grand incubateur du monde. Nous y avons rencontré une multitude de StartUp dynamiques et très variées! Parmi elles, FlyScribe et Tolktoo, toutes deux fondées par des trentenaires ambitieux surfant sur la vague féconde du BtoC.

Maxime, co-fondateur et CMO (Chief Marketing Officer) de Flyscribe nous explique le concept de son entreprise : “FlyScribe est une plateforme qui change la façon dont les gens voyagent à la dernière minute. Elle permet d'obtenir des billets d'avion à un prix fixe et inférieur à celui du marché (vous payez le même prix quelque soit votre destination), sans faire ni recherche ni booking (on le fait pour vous!).”

Quant à Camille, co-fondatrice de Tolktoo, elle définit sa StartUp comme étant “une application pour pratiquer les langues à l'oral au sein de communautés internationales. Nous travaillons avec les écoles du supérieur, universités, associations, entreprises qui ont des communautés internationales. Grâce à Tolktoo, on peut rencontrer très facilement des personnes d'autres nationalités qui ont les mêmes intérêts et souhaitent aussi pratiquer les langues étrangères.

Revenir à la source : coaching et mentoring, le must des écoles de commerce

Ces fondateurs ont très probablement en commun la passion, l’autonomie,  la créativité et la polyvalence nécessaire à la création d’une entreprise, mais où ont-ils cultivé cet esprit au point de décider de se lancer ?

 C’est du côté des écoles de commerces et de management qu’il faut regarder, des écoles ayant chacune leur incubateur, une structure aidant les jeunes entreprises en leur offrant les conditions sine qua non à la création de leur entreprise : formation, conseil et financement. On a ainsi vu naître des projets comme Trip Connexion à l’EM Lyon, une plate-forme de mise en relation des voyageurs avec les acteurs locaux du tourisme, ou ChineseMe venant tout droit de l’incubateur de l’ESSEC, proposant une méthode d’apprentissage du chinois en ligne destinée à un public francophone ou anglophone.

Tolktoo a ainsi bénéficié d'un coaching par l'incubateur EDHEC et d'un mentoring par un ancien diplômé EDHEC sans aucun frais. Selon la co-fondatrice, créer une StartUp ce sont “des hauts et des bas constamment, des incertitudes et heureusement des belles surprises, il faut s'accrocher ! Voir loin tout en avançant pas à pas ! Un coaching d'équipe avec un œil extérieur est donc une très bonne idée pour prendre du recul sur l'équilibre de l'équipe et optimiser les compétences.”

Les Juniors entreprises sont également une proposition idéale pour se découvrir un penchant pour l'entrepreneuriat : selon le site de l’Education Nationale, elles se définissent comme “un vecteur d’employabilité et d’engagement des étudiants. En leur permettant de mettre en pratique l’enseignement théorique qu’il reçoivent, les Junior-Entreprises constituent une passerelle entre les études et l’entreprise, au service de l’insertion professionnelle des étudiants” et pourquoi pas de la création d’entreprise.

Maxime a, quant à lui, rencontré son associé lors du MBA d’HEC, un Master of Business Administration “destiné aux cadres dirigeants qui souhaitent redonner un nouveau souffle à leur carrière par le développement d’une vision stratégique et de fortes compétences en leadership”. Le suivi de ce MBA puis la création de leur entreprise était pour ces deux fondateurs la suite logique de l’esprit transmis par HEC, mais aussi générateur de sacrifices “Nous avons dû quitter nos jobs et refuser des offres intéressantes pour tenter l'aventure.”

Avoir fait une bonne école ne suffit pas : l’indispensable coaching

La création d’une entreprise implique de commettre des erreurs qu’un mentoring et un coaching peuvent en réalité éviter. Si le mentorat concerne la transmission de savoirs et n’est pas rémunéré, le coaching est un travail sur la durée permettant d'atteindre des objectifs de développement précis.

Ces outils de coaching sont utilisés par les StartUp, on pense au Lumina, programme utilisé dans les coaching d’Alceis Global Nomads, mais aussi au PCM (Process Communication Model) à la fois un outil de communication, et un modèle de découverte et de compréhension de sa propre personnalité et de la personnalité des autres utilisé notamment par la NASA.

Avant de se lancer dans FlyScribe, Maxime a justement bénéficié d’un tel programme ainsi que de l’API (Acceleration Program for International StartUp) de la Creative Valley ayant lieu 3 fois par an à la Station F. Ce programme d’accélération de 12 semaines demande 10 000 euros par StartUp sélectionnée et a pour objectif de booster idées et business. “Le cœur du programme est notre pool d’experts et de partenaires, intervenant dans le programme en tant que mentors ou qu’experts sectoriels associés à chaque projet.”

Des programmes démontrant par leur existence la valeur inestimable du coaching et du mentoring dans l’accompagnement des talents de demain. Ainsi pour ces deux StartUp ayant été encadrées par des professionnels, ce n’est pas la recherche d’un réseau ou de financement qui paraît le plus difficile : c’est plutôt celle d’un concept de départ solide et sa capacité à répondre à un problème auquel la société n’a pas encore apporté de solution.

FlyScribe, Tolktoo et leurs fondateurs précisent qu’il est en fait important de s’entourer de personnes fiables aux multiples ressources. Pour Maxime, “la stratégie est de s'entourer de personnes intelligentes qui ont une grande motivation à travailler sur le projet. Je parle toujours de l'analogie du bus, expliqué par Jim Collins dans son livre "Good to Great". L'idée est qu'une entreprise est comme un bus. Plutôt que de piloter le bus (le CEO) et de prendre des gens en route (ses collègues), le mieux est de mettre les bonnes personnes sur les bon sièges du bus, et une fois rempli, de choisir une direction tous ensemble.”

Retour